Format haute définition

La vidéo HD informatique apporte beaucoup en profondeur, réalisme et piqué de l’image, mais demande de grandes ressources matérielles pour sa diffusion.

[Les différents formats H.D]

Le rapport d’image pour tout les formats hd est 1.78:1 (16×9). Cette liste ne contient que les formats compressés.  Seul un enregistrement via l’interface numérique haute définition (HDSDI) sur un disque dur externe permet une acquisition nom compressée  (4:4:4).

Format Résolution
(points par ligne)
Nombre d’images
par seconde
Mode de
balayage
Format
d’enregistrement
Echantillonage
1080 p 1920 x 1080 29,97
25
24
23,98
PsF
PsF
Progressif
PsF
HDCAM
HDCAM SR
D5
8 bit 3:1:1
10 bit 4:2:2 ou 4:4:4
10 bit 4:2:2
1080 i   1920 x 1080  29,97
25
Entrelacé
Entrelacé
HDCAM
HDCAM SR
D5
DVCPRO HD 
8 bit 3:1:1
10 bit 4:2:2 ou 4:4:4
10 bit 4:2:2
8 bit 4:2:2 
720p 1280 x 720 29,97
25
23,98
PsF
PsF
PsF
D5
DVCPRO HD
10 bit 4:2:2
8 bit 4:2:2
HDV 1440 x 1080 29,97
25
Entrelacé
Entrelacé
MiniDV HDV 8 bit 4:2:0
HDV 1280 x 720 29,97
25
23,98
PsF
PsF
PsF
MiniDV HDV 8 bit 4:2:0

[Les différents modes de balayage]

PsF (Progressif en conteneur entrelacé)

Il s’agit d’un format utilisé pour stocker un contenu progressif sur un media entrelacé. Chaque image est constituée de deux trames complémentaires, l’une avec les lignes paires , l’ autre avec les lignes impaires. Chaque trame est composée de la même image afin que les images évoluent à la même vitesse.

i (entrelacé)

Mode d’acquisition trame par trame. Une image est composée de deux trames capturées à differents moments, l’une avec les lignes paires , l’ autre avec les lignes impaires. Il y a deux espaces temporels pour représenter une image complète.

p (progressif)

Mode d’acquisition image complète par image complète. L’ image complète est inscrite en une seule fois par lignes juxtaposées, au lieu de se former par le balayage alternéde deux trames entrelacées. Il y a un seul espace temporel par image complète.

[La conversion entre les différents modes de balayage]

i vers p (entrelacé vers progressif ou PsF) 

Comme chaque trame est différente en mode entrelacé,  des artefacts de mouvement se produisent lors du processus de désentrelacement. Il peut y avoir des artefacts temporels tel un manque de fluidité ou  des  tremblements plus particulièrement si la source comporte des mouvements prononcés.

p vers i (progressif ou PsF vers entrelacé)

Il n’y a généralement pas de problèmes de conversion , si ce n’est ceux liés au changement du nombre d’images par seconde.

[Le changement de cadence d’images et la H.D]

Le changement de cadence d’une sequence en 23,98 ou 29,97 images par seconde vers l’équivalent H.D du Pal (25 p ou 50 i) réduit ou augmente légérement la durée de celle-ci sans affecter de manière significative la fluidité.

Le changement de cadence d’une sequence HD en 23,98 ou 25 images par seconde en une sequence à 29,97 ips (standard NTSC) altère de manière minime la fluidité. Il se fait par le processus du pulldown qui consiste à afficher la 1ère image en 3 trames et la suivante en 2.

[La conversion de la HD vers la SD (Downconversion)]

Le format Hd peut facilement être converti à une définition standard. Par contre, le ratio d’image16/9 inhérent à la HD rend nécessaire le recours à l’un des procédés suivant :

Edge crop/Pan&Scan
L’image est coupée à droite et à
gauche (conservation de la
définition verticale de l’image) .
Letterbox
La largeur de l’image d’origine
est préservée. L’espace non
utilisé en haut et en bas est
comblé par des bandes noires.
Anamorphose
L’image est déformée
(étirement en hauteur). Elle est
ensuite restituée normalement
dans son format d’origine.

[La diffusion HD]

La diffusion optimale d’une vidéo HD demande des ressources matérielles importantes.

Elle dépend :
- de la compléxité des formes
- de la densité des éléments en mouvements
- des dimensions de l’image à diffuser
- du support de destination

Dans certains cas, il est nécessaire de diffuser les vidéos HD dans leur format natif grace à des disques durs informatiques synchronisés en RAID. Dans d’autres l’on peut avoir recours à des solutions de compressions adequates, notamment pour assurer la diffusion sur des supports différents sans perte de qualité.

Les formats les plus courants sont:
-WMVHD (Windows Media ) pour une diffusion informatique
-MPEG 2 HD pour une diffusion sur support dvd Blu-Ray

VIDEO FACTORY propose en plus de son savoir-faire en matière de motion design HD, un ensemble de configurations adequates ainsi qu’une maîtrise des techniques d’encodage.